samedi 12 juillet 2014

Mad Max




Ce matin, alors que le ciel hésitait entre gris et bleu, on est allées faire une grande ballade sur la plage. Les pluies diluviennes des semaines dernières ont créé des inondations et les cours d'eau ont rejeté tout un tas de choses dans la mer, qui s'est chargée d'en redéposer une partie sur les plages.

Nous avons donc marché au milieu d'un décor apocalyptique à la Mad Max, slalomant entre les troncs, les branches et les billots de bois. Quelques arbres entiers gisaient sur le sable, nus et inertes et un bestiaire de monstres de bois et d'acier peuplait le rivage : nous avons entre autre croisé une baleine échouée et un crabe géant...

Plus on avançait et plus le ciel se faisait menaçant, nous poussant bientôt à faire demi tour face à la noirceur des nuages qui nous barraient la route. Mais malgré tous nos efforts pour avancer plus vite, nous avons essuyé un grain et la petite cabane de bois flotté croisée à l'allée nous est apparue comme un abri salvateur. On a couru s'y réfugier et malgré le peu d'étanchéité apparent de ses murs et de son toit, elle nous a évité de nous mouiller. On se serait crues dans Seul au monde même si Wilson nous a fait cruellement défaut...

Une fois l'averse passée, on a pu reprendre notre chemin pour le terminer sous un grand ciel bleu...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire