dimanche 25 janvier 2015

Baumes à lèvres maison


Nous sommes en janvier et c'est le mois des bonnes résolutions, mais ça, j'ai du mal à m'y tenir... même si celle de faire de la gym toutes les semaines a bien fonctionné l'année passée.

Non, cette année, j'ai décidé de mieux prendre soin de moi. La prise de conscience vient d'un début d'année fatigué, blafard et irrité. Donc pour commencer, j'ai décidé de me coucher plus tôt et de faire une semaine de détox jus de citron/eau chaude le matin au réveil. Et ça a bien fonctionné. Je crois que mon foie n'a pas apprécié le mois de décembre...

Cette semaine, passée à la maison pour cause de grippe, m'a permis de me poser et de réfléchir. Mieux prendre soin de moi, ça veut dire :
- dormir davantage, et éteindre l'ordinateur le soir
- m'alimenter plus sainement
- faire attention à ce que je mets sur ma peau

Pour les 2 premiers points, c'est en cours, mais pour le dernier, à part mon baume au plantain réalisé ce printemps, j'utilise essentiellement des produits cosmétiques du commerce. Et même si je fais déjà attention aux marques achetées et aux ingrédients employés, j'aimerais simplifier les produits que j'utilise au maximum.

Donc j'ai décidé de préparer certains de mes produits cosmétiques moi-même. Et pour débuter facile, j'ai choisi de préparer des baumes à lèvres (un pour la maison et un pour mon sac).

Le premier est un baume à lèvres au miel. Il nécessite à peine 4 ingrédients : de l'huile d'amande douce (ou de tournesol), du miel, de la cire d'abeille et une huile essentielle parfumée. J'achète mon miel et ma cire d'abeille au marché à un apiculteur local, l'huile d'amande douce et l'huile essentielle viennent d'un magasin bio. 
Pour ce baume j'ai utilisé de l'huile essentielle d'orange douce. Il est préconisé d'utiliser plutôt une HE douce et sucrée (camomille, carotte, mandarine, orange douce, pamplemousse, petit grain). Ce baume a une texture un peu crémeuse et est délicieusement sucré, on en mangerait.
La recette est tirée de ce livre, que j'ai emprunté à la médiathèque.


Mon deuxième baume est un baume plus compact et légèrement coloré. Il a davantage une texture de "baume", c'est à dire plus solide. Je le trouve plus neutre et plus facile à vivre (pas de goût, texture non collante). La recette vient d'ici, même si je l'ai adaptée un peu à ce que j'avais dans mes placards. Comme je débute, je ne voulais pas acheter trop de matières premières. 

J'ai donc utilisé de l'huile d'amande douce, du beurre de karité, de la cire d'abeille, de l'huile essentielle de petit grain ( hmmm... j'adore ce parfum) et de la poudre de betterave qui est un colorant alimentaire naturel acheté pour l'occasion en magasin bio. 

Pour les conseils et recettes, je vous conseille de vous reporter au livre présenté plus haut qui est très complet il me semble, ainsi qu'au site d'Ophélie bien renseigné lui aussi.

Je précise qu'il vaut mieux avoir consulté quelques ouvrages avant de se lancer, surtout si vous utilisez des huiles essentielles, qui peuvent avoir de grandes vertus mais également présenter un risque pour l'organisme si elles sont mal employées.
Je pense que si on veut débuter très simplement et sans risque, on peut commencer par des gommages ou des masques pour le visage et le corps à base de produits que l'on trouve dans sa cuisine ( poudre d'amandes, huile végétale, fruits...).

Je suis très contente du résultat (même si pour l'instant je suis en phase de test) et je pense continuer dans cette voie au fur et à mesure de mes besoins. J'ai d'ailleurs déjà réalisé une crème au calendula (avec le macérat de calendula du jardin) pour laquelle je n'ai pas encore fait d'article.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire