lundi 9 février 2015

Bougies à la cire d'abeille, pas à pas


Voici ma "recette" pas à pas pour fabriquer des bougies à la cire d'abeille. C'est simple et rapide et cela nécessite peu de matériel.
Tout d'abord il faut de la cire, j'ai la chance de pouvoir acheter la mienne directement chez un apiculteur, elle n'est pas raffinée, d'où sa belle couleur jaune moutarde, mais on en trouve de la blanche (raffinée) en granulés en magasin bio notamment.



Ensuite il faut des moules et de la mèche. Pour ces bougies j'ai utilisé un moule en plastique acheté en boutique de loisirs créatifs, de même que les mèches, vendues avec. Mais vous pouvez utiliser ce qui vous tombe sous la main : 
- pots de yaourt ou de compote qu'on découpe et jette après fabrication des bougies
- pot en verre ou terre cuite dans lesquels la bougie pourra brûler
- moules en silicone à pâtisserie réservés à cet usage

* Éviter tout ce qui est en carton, très mauvaise idée, la cire est absorbée... quelle idée j'ai eue! Je crois que je n'avais vu que la forme intéressante du moule sans réfléchir à sa texture et au côté buvard... 

Pour la mèche, je compte faire d'autres tests, j'en reparlerai.

Mes bougies mesurent 8cm de haut par 4,5cm de diamètre et pour une bougie j'utilise environ les 3/4 d'un pain de cire.


Faire fondre la cire au bain-marie. Ne jamais mettre la casserole contenant la cire directement sur le feu (la cire risque de s'évaporer voire de s'enflammer). Il est conseillé de couper la cire en petits morceaux, personnellement je mets le pain entier et ça fond très bien, il faut juste être un peu plus patient... 

Je précise que la casserole et la cuillère que j'utilise ne servent qu'à mes préparations de bougies ou de cosmétiques, une vieille casserole fait très bien l'affaire.


Préparer la mèche : on la passe par le petit trou au fond du moule, on fait un nœud en dessous, surtout ne pas oublier de boucher le trou par dessus avec une pâte. J'ai utilisé le bout de pâte proposé avec le moule (mais la notice n'y fait aucune allusion) mais j'imagine qu'une autre pâte collante peut faire l'affaire.

Enrouler la mèche autour d'un support qu'on pose au-dessus du moule, en travers ( pique en bois pour brochette ou même un stylo et faire un nœud, vérifier que la mèche est bien verticale) ou la coincer entre 2 piques en bois resserrées par un élastique à une des extrémités, ça évite de faire un nœud et de le défaire ensuite.

Ah oui, j'ai oublié de boucher le trou la première fois et la cire chaude ayant comme propriété d'être liquide, elle s'est gentiment écoulée par l'orifice...


Heureusement j'avais prévu le risque et placé en-dessous une feuille de papier aluminium dont j'avais roulé les bords pour faire un récipient. Je trouve ça pratique puisqu'en cas d'accident la cire est entièrement récupérable en la décollant délicatement du papier une fois refroidie.


Une fois la cire entièrement liquide dans la casserole, la verser dans le moule et laisser refroidir. J'ai lu que la cire d'abeille accrochait dans les moules en plastique, ce fût vrai pour ma première bougie parce que je n'ai pas été assez patiente. Mais il suffit de la laisser refroidir à température ambiante toute la nuit pour qu'elle se démoule comme par magie le lendemain matin. Ne pas mettre la bougie au frais, le choc de température peut la faire fissurer.


Laisser votre bougie refroidir tranquillement ou restez assis devant à regarder la cire changer de couleur en figeant, du bas vers le haut.


En refroidissant, la cire (en tout cas la cire d'abeille) a tendance à se rétracter au cœur, laissant un petit cratère ou orifice à la surface. J'ai essayé de le remplir en coulant de nouveau de la cire chaude mais ça ne bouche pas le trou à chaque fois... donc je ne sais pas vraiment quoi conseiller, de toute façon la cire s'auto comble en fondant.

Le lendemain (ou au bout de 8h), couper la ficelle et démouler la bougie.

Celle-ci n'est pas très lisse puisque, n'ayant pas patienté assez longtemps, je l'ai un peu maltraitée pour la démouler mais la deuxième sur la photo tout en haut a des contours parfaits!


Poser la bougie sur un petit réceptacle au cas où la cire coule ; j'utilise des petits moules à tartelettes anciens trouvés en vide-grenier.


Allumer votre bougie (brûler un peu la mèche jusqu'à atteindre la partie couverte de cire) et profiter de la lumière douce et du délicieux parfum qui s'en dégage.
Pour l'instant ma première bougie a déjà brûlé 18h et il reste encore 2cm de cire. Ce qui est assez rentable vu le prix du pain de cire : 1,70€... Et le moule m'a coûté 5€ mais comme je l'ai dit plus haut vous pouvez facilement faire de la récup'.

2 commentaires:

  1. Merci beaucoup pour cette belle idée. J'ai trouvé un pain de cire d'abeilles ce matin au marché, j'étais trop contente! Reste à trouver de la mèche, j'ai hâte d'essayer!
    Ravie d'avoir pu me ballader sur ces pages avec ces si jolies photos, j'aime beaucoup venir ici.
    Céline (aussi!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Céline aussi! Contente de t'avoir donné des idées, pour les moules, évite tout ce qui est en carton, j'ai essayé et le carton boit la cire qui s'y accroche, à ne pas faire donc...

      Supprimer