samedi 21 mars 2015

Tricot'thé

Aujourd'hui je suis allée à un tricot'thé, mon premier, organisé dans ma petite ville! Il y a déjà eu 2 dates mais malheureusement pour moi elles tombaient toutes les deux sur des week-ends où j'étais partie...
Alors là, pas question de le rater! J'ai pris mes en cours et j'ai filé pleine d'enthousiasme dans les jolies ruelles du quartier ancien où j'ai poussé une lourde porte en bois...


Pour me retrouver dans un lieu assez exceptionnel, une vieille demeure des 17 et 18émes siècles, entièrement restaurée et devenue un lieu qui vit. Les hauts plafonds, l'escalier en pierre, l'ambiance, rien que pour cet instant de découverte j'étais heureuse d'être là!

Et puis j'ai ouvert une autre porte et je me suis retrouvée au cœur du sujet : des pelotes partout sur la grande table, des aiguilles, tout le monde en train de s'installer autour pour le cours qui allait débuter, un cours pour débuter sur aiguilles circulaires.


Comme je tricote déjà de cette façon je ne me suis pas inscrite au cours en lui-même mais juste au tricot'thé. J'ai donc été invitée à m'asseoir "dans le coin des confirmées" c'est-à-dire dans des canapés moelleux au coin du feu qui crépitait dans la cheminée!!! Là je me suis dit que j'allais être bien! Très vite nous nous sommes retrouvées à 5 tricoteuses dans ce petit coin douillet, à bavarder, examiner les fils, les projets et les livres de patrons de chacune, s'échanger des petits trucs, des bonnes adresses... 

Et puis on tendait l'oreille et l’œil quand l'animatrice du cours montrait son matériel, ses laines et ses projets terminés... elle avait amené un magnifique pull en Lett Lopi, ce qui m'a permis de savoir que je ne pourrai jamais porter un tel ouvrage : beaucoup trop chaud pour moi! et puis ce n'est pas très doux quand même (c'est même un euphémisme) et ma peau, qui n'est malheureusement pas du genre facile, a crié "non! tout mais pas ça!". Dommage parce que le rendu est sublime...

J'ai rencontré une dame qui tricote des gilets entièrement en jacquard, du jacquard de haut en bas et même dans le dos! Elle m'a montré son livre de modèles norvégiens, magnifiques,  mais je crois que je ne m'aventurerai pas là-dedans dans cette vie.

Les trois heures sont passées comme de rien, vivement le prochain! Et il y a même un cours de crochet prévu au mois de juin, celui-là c'est sûr, je vais m'y inscrire.

En rentrant, je me suis arrêtée sous une allée de prunus, ces fleurs sont sublimes, et le temps d'un instant, j'ai rêvé que je me promenais au japon sous les cerisiers en fleurs...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire