mercredi 8 juillet 2015

Sur les chemins


Ballade en vélo par une fin d'après-midi chaude et lumineuse ; c'est la ballade que je fais le plus souvent, en partant de la maison le long de la rivière jusqu'à l'écluse. A l'écluse j'ai traversé la rivière et j'ai croisé Léonard le canard, occupé à se coiffer les plumes puis je suis restée un long moment assise sous les grands arbres, au frais.
La lumière dorée éclairait les près desséchés et jaunis par le soleil, que je distinguais à travers les branches. L'été avance, le soleil chauffe et la nature devient dorée sous l'effet des rayons implacables.
J'étais bien sur mon banc, loin de tout. Un moment calme et silencieux, contemplatif et presque méditatif, de ceux qui me ressourcent et me reposent.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire