dimanche 13 septembre 2015

Cueillette de mûres


Cet après-midi j'ai profité du soleil pour enfourcher ma bicyclette armée de boites de toutes sortes pour aller cueillir des mûres. Je m'y suis prise un peu tard cette année mais je n'ai vraiment pas eu le temps plus tôt. Je craignais de ce fait de ne rien trouver ou de tomber sur des branches entières de mûres desséchées par le soleil...

Je suis montée sur les hauteurs au-dessus de la ville, sur les petites routes de campagne et j'ai plongé dans un petit chemin passant au milieu des prés où les vaches étaient occupées à ruminer paisiblement. J'ai d'abord tenté ma chance au bord du chemin mais il n'y avait pas grand chose ou alors de belles branches bien chargées tout en haut du talus escarpé. J'ai continué à descendre le long du chemin jusqu'à trouver une barrière que j'ai escaladée pour entrer dans le champ. Et là, j'ai trouvé mon bonheur! Des mûres énormes et juteuses, à l'abri du soleil de l'après-midi et des yeux des cueilleurs m'ayant précédée... 
J'ai tranquillement rempli mes boites de fruits, à l'ombre des arbres de la haie et sous le regard placide du troupeau.

En remontant en haut du chemin pour partir, j'avais une très jolie vue sur la ville inondée de soleil. Le chemin du retour s'est fait tout seul, presque sans un coup de pédale au début, portée par la pente que j'avais montée un peu plus tôt.


Arrivée à la maison j'ai mis les mûres dans l'extracteur avec des baies de sureau que j'avais récoltées cet été dans le jardin et congelées pour faire de la gelée mûre/sureau à la rentrée... (j'ai d'ailleurs oublié d'inscrire le sureau sur les étiquettes)
Une fois le jus tiré, j'ai fait ma gelée, 6 pots de fin d'été qui vont aller colorer les étagères du placard à confitures.
Et le plaisir à la fin de la mise en pot, c'est de plonger des morceaux de pain frais dans la bassine pour récupérer la gelée restée accrochée aux parois... hmmmm...


1 commentaire: