jeudi 25 février 2016

Récolte de l'eau de bouleau


Fin février, c'est l'heure de débuter le grand ménage de printemps : cure detox de fin d'hiver. Bonnes nuits, repas légers, et sève de bouleau. Alors on est partis en fin d'après-midi dans la forêt, armés de bidons et de tuyaux, à la recherche de bouleaux. On est d'abord allés voir les arbres qui nous avaient donné de la sève l'année dernière pour vérifier leur état : l'écorce avait bien cicatrisé autour de la "mèche" (un morceau de branche de bouleau) qui sert de bouchon. Après avoir repéré nos 2 jolis bouleaux, on a percé le bois puis positionné tubes et bidons. Maintenant il ne reste plus qu'à attendre que Dame Nature fasse le reste!


La forêt était belle à la tombée de la nuit, nue, obscure et froide, bruissante sous un vent glacial qui faisait doucement se balancer la cime des arbres.

4 commentaires:

  1. C'est intéressant (comme d'habitude ! ) Je ne connais pas du tout les bienfaits de la sève de bouleau, mais j'imagine le bonheur d'aller en forêt et de la recueillir de cette façon, je suis sûre qu'elle a encore plus de saveur à être dégustée quand on sait de quelle façon elle a été récoltée ! Bon week-end et Bonne cure !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! La sève de bouleau est, entre autres choses, dépurative et reminéralisante mais elle a tout un tas de vertus intéressantes!

      Supprimer
  2. Je decouvre et je suis tres interessee, meme si il n'y pas de bouleau pres de chez moi. Cela a l'air d'un tres vieux bouleau, je ne lui vois que tres peu d'ecorce blanche. Bonne cure! Vas-tu refaire des podcasts? Je les aimais beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Apparemment il vaut mieux prélever sur des arbres mâtures que sur de jeunes bouleaux, il faut qu'ils aient atteint un certain diamètre. Et là c'est le bas de l'arbre, tout moussu avec une écorce épaisse qui ne ressemble pas à du bouleau mais juste au dessus l'écorce est lisse et blanche. Pour le podcast, le prochain épisode est en cours!

      Supprimer