dimanche 15 mai 2016

Amsterdam : troisième jour


Aujourd'hui, changement de quartier : on longe le canal qui passe au but de notre rue jusqu'au nord de De Pijp, tout près du quartier des musées. En 15 minutes de vélo, on y est, mais d'abord, arrêt pour le petit déjeuner chez Bakers and Roasters. Puis direction l'esplanade des musées.

Nous avions pris des billets sur internet mais tout le monde fait pareil, il y avait 15 minutes d'attente pour tout le monde : file sans ou avec billet.


Nous avions décidé d'aller voir le musée Van Gogh. C'est une très belle visite, le musée est assez intimiste et présente en plus des toiles de Vincent Van Gogh, des éléments de sa vie : sa biographie bien sûr, quelques uns de ses outils, mais surtout sa correspondance (notamment avec son frère).
C'est passionnant de découvrir comment Van Gogh créait ses tableaux, comment il les pensait, les construisait. Lui qu'on perçoit souvent comme un peintre impulsif, avait une technique très réfléchie et organisée.
La visite est très émouvante et si l'on est intéressé par Van Gogh lui-même, il faut savoir que ses lettres à son frère et sa sœur sont écrites en français, donc même si la transcription audio est en anglais ou en hollandais, on peut les lire directement pour peu qu'on ait envie de déchiffrer un peu.

Un des outils de travail de V. Van Gogh : une boite remplie de pelotes de laine... Non il ne tricotait pas, mais s'en servait pour apprécier le jeu des contrastes, des ombres et des lumières de ses toiles.


Petit tour chez Albert Einstein (ou Albert Heins plutôt) une chaine de magasins où nous avons dévalisé le rayon chocolat... Ici on trouve une curiosité : des noix de coco/cannettes...


Ensuite on a fait le tour de l'esplanade pour aller voir le marché qui se tenait sur l'esplanade du Riljskmuseum. C'est un marché d'artisanat, qui fait un peu marché à touristes. Mais au bout se trouvent plusieurs food trucks et une petite cabane à frites "Frietfiets": les meilleures frites que j'aie jamais mangées!!! Et servies dans un incroyable cornet avec un petit espace pour la mayonnaise.


Puis après un passage par le Vondelpark où le vent était glacial, on a posé les vélos devant le musée pour prendre le tram et retourner vers les canaux.


Un... quadricycle...? Ici le vélo n'est pas qu'un moyen de se déplacer, c'est un art de vivre à part entière! On croise des dames en talons hauts qui reviennent du bureau à 2 sur un vélo : une qui pédale et une assise en amazone sur le porte-bagage, des familles entières sur le même vélo : papa qui conduit, un enfant devant et un autre derrière...

On est allées prendre un goûter chez Winkel 43 sur le Noordermarkt : on a fait un peu la queue parce qu'on voulait s'asseoir dedans à l'abri du vent... l'endroit n'est pas très détendu, les gens (entendez français) qui font la queue sont prêts à vous passer devant à la moindre inadvertance, s'assurant tous à tour de rôle que vous (les premiers de la file d'attente) êtes bien en train de faire la queue (on ne sait jamais, vous auriez pu venir pour admirer la tapisserie...), si besoin en passant devant vous et s'installant en plein milieu de l'entrée (bloquant ainsi les serveurs qui multiplient les passages à un rythme effréné)... Bref, si vous cherchez une adresse calme et détendue, ce n'est pas ici qu'il faut venir, même si j'ai trouvé cette adresse un peu partout (guides et blogs)... La tarte aux pommes (énorme) est correcte mais sans plus à mon avis...


A Amsterdam, les maisons penchent parfois sérieusement... de quoi concurrencer la tour de Pise...


Nous sommes passées plusieurs fois dans la journée devant la maison d'Anne Frank mais en sommes à chaque fois reparties complètement dépitées devant la longueur de la file d'attente... Probablement qu'il vaut mieux y aller en semaine...

Pour finir la journée, on a bu un Spritz chez Villa Zeezicht, avant de retourner chercher nos vélos à la nuit tombante pour rentrer à la maison.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire