mardi 21 juin 2016

Solstice d'été


Après une journée grise et pluvieuse comme presque tous les jours, la soirée s'annonçait magnifique...
On est d'abord allés faire une balade à vélo en fin d'après-midi puis on a emballé ce qu'on a trouvé à la maison : 2 oeufs durs, du pain, du fromage, des cerises et des cookies. De quoi aller pique-niquer simplement au bord de l'eau en pleine forêt. Merveilleuse façon de fêter le solstice d'été et le jour le plus long de l'année!


Il faisait tellement beau et chaud qu'on en a complètement oublié qu'il avait plu toute la journée... C'est donc chaussés d'été que nous avons cheminé au milieu de la boue et des eaux de ruissellement sur le petit chemin qui descend au bord de l'eau.


Mais aucun doute, le spectacle en valait vraiment le coup : le lac immobile inondé de lumière, les pierres chaudes et la forêt silencieuse...


Nous avons cheminé en silence pour ne pas déranger la faune environnante, dont ce héron occupé comme nous à pique-niquer!


Je crois que j'ai enfin redécouvert l'heure dorée, que j'affectionne tant en été...



Nous ne sommes repartis qu'après que le soleil soit passé derrière les grands arbres. C'est à ce moment que la forêt, jusqu'alors silencieuse, s'est emplie de nombreux chants d'oiseaux. Nous sommes restés tout un moment à les écouter avant de repartir sur le sentier déjà gagné par la nuit.


Sur le chemin du retour nous nous sommes arrêtés au bord d'un pré gagné par la brume. Un joli spectacle changeant. Nous sommes restés tout un moment à regarder les vaches et admirer les variations du petit nuage blanc. Mais au final, je crois que c'est surtout les vaches qui nous ont observés... de jeunes curieuses qui nous ont suivis tout le long de la clôture dans un sens puis dans l'autre.



C'est le genre de spectacle qu'on est capables d'admirer pendant des heures... pendant qu'au-dessus de nos têtes les oiseaux s'en donnaient à coeur joie.


En reprenant notre route, nous avons croisé le chemin d'une jolie belette et d'un lièvre. Une incroyable soirée comme on les aime par ici!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire