mardi 26 juillet 2016

Sur le chemin


Le minuscule village d'Aubrac... Minuscule mais parfait pour se poser le temps d'un verre, d'un goûter et même pour la nuit. Si petit qu'il soit le village compte :
. 3 burons où manger l'aligot le midi : nous sommes allés au Buron de Camejane où l'on mange aligot et fromage laguiole et où l'on apporte ses assiettes, couverts et éventuellement grillades, salade et dessert si l'on est du genre affamé. Personnellement, 2 assiettes d'aligot et une demi-tranche de fromage m'ont suffit!
. 2 salons de thé/tartines. On est allés à La maison de l'Aubrac qui regroupe tout à la fois un office de tourisme, une boutique de produits locaux, une exposition permanente sur le plateau de l'Aubrac et un salon de thé où l'on peut manger tartines salées et sucrées. L'endroit vaut le coup pour la vue sur la grande prairie qui entoure le village.
. un restaurant : Chez Germaine : la tarte aux fruits rouges sur pâte fouacée (c'est-à-dire briochée) est à tomber! Et les parts sont gigantesques, on en a pris une pour 2.
. un gîte d'étape et un hôtel.

On a passé beaucoup de temps dans ce village finalement, point de départ de 2 de nos randonnées entre autre. Toutes ces bonnes adresses, on ne les a quand même pas testées le même jour! 


Aujourd'hui nous avons décidé d'emprunter le GR 65, le chemin de Compostelle sur une petite portion et à l'envers, entre Aubrac et Nasbinals. 


Le ciel est couvert, une chance pour marcher un peu au frais.


Cette portion est vraiment magnifique. On passe dans les pâturages, parfois au milieu des vaches allongées sur le sentier, on ouvre et on referme des barrières et des portillons, on a la sensation de pouvoir aller partout, aussi loin que le regard se porte...


Tout est si paisible... un des grands plaisirs de cette randonnée a été d'observer la course des nuages sur les prairies nues et les beaux reliefs qui les font onduler.
Ces immenses prairies, ces douces collines, c'est exactement là que je rêvais de marcher... perdue au milieu du ciel immense lui aussi, ne croisant que troupeaux et burons.


Cette portion est à présent interdite aux animaux (ânes, lamas, chiens qui accompagnent de plus en plus les marcheurs sur ce chemin) pour cause d'accidents. Nous avons donc laissé la nôtre bien à l'ombre et au frais dans la voiture... même si ça nous a fait un peu mal au coeur de la laisser et qu'elle ne puisse pas gambader à nos côtés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire