samedi 12 novembre 2016

La baie de New York, Central park et Argile yarn shop


Matinée sombre et venteuse, c'est le jour qu'on a choisi pour prendre le ferry pour Staten island...
Ce ferry est gratuit, la traversée dure 30 minutes pendant lesquelles on admire tout d'abord les gratte ciels de Manhattan par en-dessous, avant de les voir s'éloigner doucement.


On découvre ensuite l'Hudson river qui sépare Manhattan du New Jersey.


Depuis la baie, Manahattan parait minuscule... et les buildings semblent se serrer les uns contre les autres pour se tenir chaud... on dirait une colonie de manchots empereurs. Il faut dire qu'il y a énormément de vent dans la baie et à New York en général ; mais on ne le sent pas vraiment quand on se promène à l'abri des bâtiments.


On passe au large d'Ellis island, la qualité des photos n'est vraiment pas terrible mais entre le vent si fort et la luminosité si basse, c'est ce que j'ai pu avoir de mieux...


La statue de la liberté, au milieu de la baie. J'ai toujours imaginé qu'elle était bien plus proche de Manhattan.


En début d'après-midi on est allés à Central Park. Plus au nord cette fois-ci, je voulais voir le "réservoir".


Je l'ai longé un moment puis je suis redescendue vers la Great Lawn, cette immense pelouse (d'où son nom) bordée d'arbres au-dessus desquels on aperçoit la tête de quelques gratte-ciels. C'est une image de carte postale pour moi et j'avais très envie d'entrer dans la carte postale. J'ai vu des garçons jouer au base-ball avec leur père, s'entrainant aux lancers et des amoureux se prendre en photo.


Je suis sortie de Central Park au niveau du muséum d'histoire naturelle, sur la 81ème, que j'ai longé en direction de Knitty city, sur la 79ème.
Cette fois-ci, pas de cours dans la boutique, j'ai pu aller partout!






Chez Knitty city, il y a de très belles choses mais il faut fouiller! C'est ça qui est amusant dans cette boutique d'ailleurs, on a l'impression de dénicher des trésors! Mais il ne faut pas avoir peur de plonger dans les bacs de laine jusqu'aux coudes! D'ailleurs, les laines sont beaucoup remuées par endroits et les fils mèche en souffrent un peu : certains écheveaux ont déjà un halo, que la laine fait habituellement à force d'être portée.

Ici on trouve des classiques comme Cascade, Lang, Rowan, mais aussi Baa Ram Ewe, Madelinetosh, Malabrigo et surtout j'ai trouvé des écheveaux de chez Julie Asselin! J'ai vu de la Leizu DK et de la stellina.



Visite d'Argyle yarn shop  à Brooklyn. Je ne connaissais pas cette adresse (merci Marion) et elle vaut vraiment le détour. Ici on trouve des laines de chez Juniper moon farm et Hedgehog fibres, qu'on ne trouve pas partout. On trouve aussi Malabrigo et Madelinetosh comme chez Purl soho et Knitty city.


J'ai beaucoup aimé cette boutique et le quartier où elle se trouve même si je n'ai fait qu'y passer rapidement. Elle est assez loin de Manhattant puisqu'elle se situe à l'extrémité de Brooklyn, du côté de Prospect park. Depuis Central park j'ai mis 30 minutes rien qu'en métro. Mais, à mon avis, ça vaut le déplacement!


La boutique est agréable, chaleureuse et spacieuse et ... les laines sont bien rangées! Je sortais tout juste de Knitty city où j'étais retournée après avoir fait choux blanc la veille et c'était drôle de visiter ces 2 boutiques si différentes l'une après l'autre.


Ce n'est pas le cas ici, les écheveaux sont disposés de façon à ce qu'on les prenne avec délicatesse.
Juste en-dessous, le mur se partage entre Madelinetosh et Hedgehog, et je me suis rappelé cette petite vidéo de Steven West au sujet des écheveaux de Hedgehog, si vous ne savez pas lequel choisir, prenez-en un de chaque!


Sur le chemin du retour, j'ai aperçu cette bibliothèque privée pour artistes. C'était expliqué sur une petite pancarte en façade, ils peuvent venir là quand ils veulent pour travailler au calme dans un espace qui leur est mis à disposition. Le lieu est magnifique en tout cas, ça donne envie de venir s'y asseoir avec un bon bouquin.

4 commentaires: